Qu’est-ce que le rolfing?


Le rolfing est une technique visant à corriger les déséquilibres structurels du corps, tels que mauvaise posture ou tensions chroniques.
L’intervention vise non pas les muscles mais les tissus conjonctifs aussi appelés « fascias ». Ces membranes enveloppent les muscles et les organes du corps et leur confèrent forme, maintien et stabilité.
Si ces tissus se déforment, en raison d’une activité musculaire inégale, ou s’ils créent des adhérences suite à un accident, des problèmes structurels tels que problèmes articulaires ou douleurs musculaires chroniques apparaissent. Ceux-ci n’affecteront pas uniquement la posture et la gestuelle résultante, mais l’équilibre corporel dans son ensemble, c’est-à-dire le rapport entre les différents systèmes (circulatoire, moteur, visceral, neuro-méningé…)

Que peut-on attendre du rolfing ?


L’objectif du rolfing consiste à rétablir l’équilibre du réseau des tissus conjonctifs et à redonner aux fascias élasticité et flexibilité. Le rolfing permet à terme de donner une nouvelle forme au corps. En effet, les fascias sont malléables et mémorisent les directions données par la technique manuelle : ils s’allongent, gagnent en élasticité et en souplesse et acquièrent une nouvelle organisation. Le rolfing permet en outre d’optimiser l’intégration des différentes parties du corps, d’où une plus grande aisance du mouvement. Il amène à l’intérieur du corps un processus de restructuration qui se poursuit même après la fin du traitement. De surcroît, l’optimisation de la structure corporelle entraîne une amélioration générale de la perception de soi et un bien-être intérieur qui se traduit souvent par une expressivité plus authentique. L’inconscient investit autant le corps que le psychisme, ainsi la manipulation par le rolfeur des couches profondes révèle à la personne un ressenti corporel fondateur et plus riche.


Quand recourir au rolfing ?


Mal de dos, de nuque, douleurs dans la colonne vertébrale, maux de tête, tensions, mauvaise posture, difficulté à se mouvoir – suite à un accident par exemple -, sont autant de symptômes justifiant des séances de rolfing.
Les séances effectuées à titre préventif contribuent à améliorer la perception corporelle et à réinterpréter la perception émotionnelle qui l’accompagne. Le rolfing convient à des patients de tout âge et s’adresse notamment aux personnes qui se sentent mal dans leur peau, ressentent des tensions et des douleurs chroniques, sont soumises à un stress intense dans leur travail, ou souhaitent améliorer leur capacité de mouvement.

Comment se déroulent les séances de rolfing ?


La séquence de base du rolfing prévoit au moins dix séances de 60 à 80 minutes chacune. Les manipulations peuvent se faire en position couchée, assise, debout ou dans le mouvement recherché. Le rolfing nécessite une collaboration active entre le patient et le rolfeur. La disposition du patient à explorer son corps et son potentiel de mouvement est un élément indispensable au succès du traitement. Chaque séance se base sur le travail effectué au cours de la séance précédente. Les séances se tiennent à intervalle d’une semaine ou plus et, si nécessaire, peuvent également être interrompues. Si le patient souhaite approfondir ce qu’il a acquis ou travailler sur un point particulier, le cycle des dix séances de base peut être prolongé et complété.

Reconnaissance du rolfing ?


Le rolfing est reconnu comme une méthode thérapeutique de médecine complémentaire et enregistré auprès de la plupart des caisses maladies suisse. Le traitement est remboursé en grande partie par ces assurances, pour autant que le patient ait contracté une assurance complémentaire. Toute personne envisageant de recourir au rolfing devra s’informer auprès de sa caisse maladie sur les prestations couvertes et le taux de remboursement.

Historique du rolfing


C’est le docteur Ida P.Rolf (1896-1979) qui a développé et enseigné la méthode du rolfing. Ida Rolf fut une des premières femmes américaines à obtenir un doctorat en biochimie à l’Université de Columbia de New York (1920). Au cours de ses recherches consacrés aux maladies chroniques, Ida Rolf est amenée à s’intéresser à diverses formes de travail corporel, notamment le yoga et l’ostéopathie, étudiant les effets de la structure physique sur les fonctions motrices et physiologiques. Elle développe le concept « d’intégration structurale », basé sur l’observation que posture et mouvement sont soumis aux lois de la gravité. Fritz Perls, fondateur de la Gestalt Therapy, invite Ida Rolf à venir enseigner sa méthode à l’institut d’Esalen en Californie, ce qui lui permet de mieux faire connaître son travail. Au début des années septante, Ida Rolf fonde dans le Colorado son propre institut, où elle enseigne jusqu’à sa mort, en 1979.


(en français)


L’Académie francophone de Rolfing Intégration Structurale ou AFRIS

(auf deutsch)


Rolfing Swiss
European Rolfing® Association e.V.